Comment demander un test ADN à son partenaire ?

 

 

Lorsque la nécessité de faire un test ADN se présente, les relations deviennent légèrement tendues dans la mesure où une telle demande est particulièrement gênante. En demandant à son partenaire d’effectuer un test ADN en vue d’établir (ou de contester) un lien de filiation, vous insérez à coup sûr un manque de confiance et les rapports que vous entretenez pourraient se détériorer. Il apparait donc indispensable de devoir s’y prendre avec tact, et de tout mettre en place pour pouvoir sauver la relation par la suite. Il faudrait également prendre en considération certains éléments pour que le test se passe dans les conditions requises.

Quelles sont les raisons pour lesquelles une telle demande s’impose ?

Les raisons pour lesquelles un test ADN apparait comme nécessaire sont nombreuses. En effet, il peut exister des cas où c’est la mère elle-même qui a des doutes quant à la paternité de son propre enfant. Une situation qui peut subvenir surtout lorsque toutes les mesures préventives n’ont pas été prises durant ses relations intimes. Afin de se débarrasser du sentiment d’incertitude qui la pèse, elle peut proposer au supposé père d’effectuer un test ADN. Dans d’autres cas encore, les doutes peuvent émaner de l’homme, au point que celui-ci se décide à en faire part à sa compagne et lui propose de recourir aux preuves scientifiques pour y mettre un terme. La famille du prétendu père, les rumeurs, les mauvaises langues, un ex-copain jaloux et avide de vengeance sont autant de raisons, parmi plusieurs autres, qui peuvent pousser un des partenaires à exiger la mise en place d’un test ADN.

La démarche adéquate pour inciter son partenaire à effectuer un test ADN

Le fait de proposer à son partenaire d’effectuer un test de paternité en vue de prouver le véritable géniteur de l’enfant ne saurait être accueilli avec enthousiasme, bien au contraire d’ailleurs. C’est bien la raison pour laquelle il faudrait envisager toutes les possibilités et choisir la meilleure manière pour obtenir une coopération de sa part. Du côté de la femme, si vous tenez à présenter un sujet aussi délicat à votre compagnon, il vous faudra tenir compte de plusieurs éléments. L’homme peut être de nature très jalouse, et peut aussi avoir un tempérament assez difficile à gérer. Alors, prenez en considération sa personnalité pour pouvoir lui exposer ce sujet. Discutez calmement avec lui, et évitez le ton offensant ou vexant. Alors, essayez de le raisonner au mieux et faites-lui clairement comprendre que cette situation sera très bénéfique à votre couple. La certitude que c’est bien lui le père de l’enfant pourrait leur éviter de nombreux tracas à l’avenir. Si la proposition de faire le test émane de l’homme et/ou de sa famille, la femme ne devrait pas y trouver d’inconvénients, en principe. Si elle n’a rien à se reprocher, elle devrait accepter, et même dans le cas contraire, elle devrait prôner la garantie d’un avenir serein et tranquille pour son enfant, puisque grandir avec un trouble pareil ne pourra que l’affecter. Dans tous les cas, il est préférable pour chacun d’entre eux, de faire preuve de docilité en vue d’obtenir la coopération de l’autre. Les disputes, insultes et cris, ne seront d’aucune utilité si ce n’est détériorer davantage votre relation.

Quels risques encourt le couple lorsqu’une demande de test ADN se présente ?

Quand on mesure l’étendue que de pareils doutes peuvent avoir sur le fonctionnement d’un couple, il est clair que les rapports vont en pâtir. Une telle demande instaure à coup sûr un sentiment de méfiance, qu’il soit réciproque ou non. Si vous étiez des personnes assez complices et soudées, votre relation risque d’avoir d’autres allures. Toutefois, il est toujours préférable de recourir à un test ADN quand un doute survient, aussi minime soit-il. Le test peut permettre au couple de raffermir leurs liens, ou de les ébranler bien sûr. Il n’en reste pas moins qu’une relation sérieuse et durable ne saurait être basée sur autre chose que sur la vérité. Le lien père-enfant est particulièrement sensible. Il faut donc tout mettre en œuvre pour la sacraliser, et pour cela il faudrait commencer par établir la nature réelle de ce lien.

Avantages d’un test ADN

Le test de paternité comporte beaucoup d’avantages. Tout d’abord, il permet de laver l’honneur de la femme, après que des pensées, pas forcément reluisantes, aient traversé l’esprit de plus d’un. Si à l’avenir on venait à proférer des propos diffamatoires à son encontre, elle aura toutes les armes en main pour assurer sa défense. En effectuant un test ADN, tout le monde est fixé, qu’il s’agisse du père, des connaissances, de la famille, des amis, etc. Ainsi l’enfant grandira dans la quiétude, sans avoir à vivre avec ce genre de doutes, qui ont la capacité de détruire l’état mental et psychologique d’un individu. Le résultat d’un test ADN peut également avoir une importance capitale dans les problèmes de succession. En effet, dans les familles particulièrement aisées, ce genre de test peut s’avérer nécessaire puisque la distribution d’un tel héritage ne se fait pas à la légère. Pour verser à une personne une somme très importante, il faut veiller à ce qu’il n’y ait aucun problème de lien consanguin. La famille étant précieuse, les risques d’arnaque, de fraude ou de tromperie doivent être évités au maximum.

Possibilité d’effectuer le test sans la participation du partenaire

En lire plus: Comment faire un test de paternité si la mère refuse ou sans le père

Il peut exister des cas où le test de paternité doit se faire à l’insu du père. Par exemple, lorsque celui-ci est décédé, ou qu’il est parti en voyage sans avoir idée de ce qui se tramait. Dans d’autres situations, on peut noter le refus catégorique de l’homme d’assumer ses responsabilités en tant que père, la femme se trouve donc dans l’obligation de prouver la paternité de l’enfant sans la coopération de celui-ci. La possibilité de faire le test est tout à fait possible. En effet, grâce à l’avancée de la médecine moderne, il est possible d’extraire l’ADN d’une personne à travers ses cheveux, sa brosse à dents, un mouchoir usagé, un mégot de cigarette, etc. Lorsque vous parvenez à vous procurer l’un de ces éléments, le laboratoire pourra établir le lien de filiation. Il est également possible d’effectuer le test grâce à l’ADN d’un membre proche du père (parents, autres enfants, frères, sœurs). Parallèlement, le père peut effectuer le test sans la coopération de la mère. Même si la participation de celle-ci permet d’améliorer les résultats d’un test de paternité, il est possible d’obtenir une probabilité de paternité allant jusqu’à 99,9 % sans son intervention. Il reste quand même préférable de toujours inclure la mère dans une telle démarche. Les possibilités que votre relation réussisse à préserver vos rapports initiaux n’en seront que plus facilitées.

Obtenir un résultat fiable

Un test ADN n’est pas à prendre à la légère. Quand la nécessité de le faire se présente, il faut déployer tous les moyens nécessaires pour l’obtention d’un résultat fiable. C’est parce que les risques de perte d’échantillons, ou de confusion avec celui d’un autre existent, qu’il faut recourir aux services d’un bon laboratoire accrédité. Les exemples ne manquent pas, et vous pourrez vous trouver un excellent labo grâce aux commentaires et suggestions que vous trouverez sur les réseaux sociaux. Il est préférable d’éviter de confier ce genre d’analyses aux sites qui vous proposent d’effectuer le test pour vous à petits prix qui plus est. Ce genre d’offres est très nombreux, et la plupart d’entre elles ne sont absolument pas fiables. Les tests ADN qui se font à partir d’un parent du présumé père sont également à éviter si possible, cette méthode n’est pas très pratique.